A force de plus tard

A force de plus tard, bientôt, peut être arrive... jamais
Le temps de l’insouciance disparaît, surgissent les regrets
Remplis de larmes d’amertume, de colère et l’espoir
Est jeté avec dédain au fond de notre mémoire

Et le poète voit ses rêves s’envoler vers l’immensité bleutée
Là où l’éclat des étoiles de la magie brillait dans ses yeux

Quand l’inspiration soufflée par le vent lui donnait des ailes
Pour se projeter encore plus loin dans le monde de l’irréel

A force de plus tard, bientôt, peut être arrive jamais
Le temps de faire les comptes, les jeux sont faits
Quand l’équilibre dans le couple ne tient qu’à un fil élimé
Qui se casse sous le poids d’une routine bien trop arrimée.

Et la mère de famille se noie sous les questions sans réponses
Tous les pourquoi, les comment, doucement elle s’enfonce
Sous la culpabilité d’avoir trop donné, de s’être oublier
Pour ceux qu’elle aime, elle s’est mise de coté.

A force de plus tard, peut-être, bientôt, arrive ... jamais
Le temps de retrousser ses manches, de faire éclater l’abcès
Se mettre à réfléchir sur ce que l’on veut, ou plus
Ne pas avoir peur de se jeter à l’eau, se mettre à nu.

Et l’épouse trop ridée d’avoir été délaissée
Reste avec les souvenirs de caresses trop pressées
Quand la confiance s’émousse quand les soupçons la renvoient
A la pensée que son époux prenne plaisir dans d’autres draps.

A force de plus tard, peut-être, bientôt, arrive ... jamais
Si cruel, il tranche dans le vif, tel un couperet
Qui saigne votre cœur, qui vous mutile de vos espoirs
Vos espoirs secrets qui vous donnaient envie d’y croire...

Croire que le monde nous appartient
Croire que l’amour n’a jamais de fin
Croire que nous sommes issus des dieux
Et braver les cieux...

A force de plus tard, peut-être, bientôt, arrive jamais
Pleurer un bon, coup puis combattre les regrets
Ce n’est pas parce qu’un chapitre se termine amèrement
Qu’il ne faut pas reprendre un chemin... différent

Pour se sentir plus fort et encore plus vivant
Pour retrouver le goût de l’inconnu, redevenir un enfant
Voir renaître la flamme de l’aventure qui rougeoie
Vers l’avenir qui vous tend les bras...
Isabelle Fluckiger Jachym