A MES PARENTS
(Écrit à 16 ans)

O Mère, ma mère, témoin de mes premiers pas
Présente pour mes larmes de désespoir et de joie
Toujours discrète dans mes moments de solitude
Fidèle dans mes instants d’inquiétude.......
Je t’aime.

L’usure du temps ne pourra effacer la douceur de vos yeux
Vous qui ne pouvez vieillir dans les profondeurs de mon âme en feu
Sachez que vos prénoms sont taillés dans la pierre de mon cœur
Je pense à vous et cela m’apporte un intense bonheur.

O Père, mon père, meilleur supporter de mes victoires les plus belles
Meilleur consolateur de mes défaites parfois si cruelles
Bon conseiller et toujours là pour me tendre la main
Quand les embûches se dressent sur la route de mon destin....
Je t’aime.

Je n’aurai jamais assez de temps pour oser vous dire
Tout l’amour que j’éprouve pour un seul de vos sourires
Et la pudeur nous pousse à garder pour soi, les mots
Qu’un jour, on regrettera de ne pas avoir dit plus tôt.

O Mère, ma mère, lucide et sûre dans les moments critiques
Riant aux larmes dès que la situation devient comique
O père, mon père, calme et serein face à son destin
Gai et insouciant comme un enfant qui joue dans le jardin,
Je vous aime.

Isabelle Fluckiger