Alchimie

 

 

Quand la lumière et les ténèbres se confondent

Dans l’étendue du ciel et de l’eau qui se fondent

C’est l’heure crépusculaire où les chimères

Nous enveloppent de leurs mystères.

 

 

Nous sommes tous un grain dans le sablier du temps

Qui poursuit inexorablement sa fuite en avant

Grain après grain, l’un contre l’autre nous nous unirons

Dans un univers confus où nous nous retrouverons.

 

 

Féerie de couleurs, d’odeurs, d’atmosphères

Les quatre éléments, le feu l’eau, l’air et la terre

Se moulent ensemble dans un magma perpétuel

Rivalisant de tant de beautés naturelles.

 

 

Quand la lumière et les ténèbres se fondent

Dans l’étendue du ciel et de l’eau qui se confondent

C’est l’heure où l’aurore nous envoie

Les premiers rayons de soleil qui flamboient.

 

 

Nous sommes tous une goutte d’eau de la rivière

Qui bouillonne en torrent inévitablement jusqu’à la mer

Goutte après goutte dans l’air nous nous évaporerons

En averse, orages, mousson, nous retomberons.

 

 

Harmonie de froid, tiédeur, moiteur ou chaleur

Les quatre saisons nous gratifient de leur rigueur

Le cycle de la vie inlassablement nous poursuit

Même bien au-delà de l’infini.

 

 

Quand la lumière et les ténèbres se confondent

Dans l’étendue du ciel et de l’eau qui se fondent

C’est l’heure où tout s’annule ou tout s’égale

Un corps à corps masculin féminin qui s’ouvre en pétales…

 

 

Explosion des cinq sens qui se mélangent à la fois

Se voir, se goûter se sentir se toucher au son de nos voix

Réinventer la vie, la perpétrer dans un cri d’amour

Jusqu’à l’aube du dernier jour.

 

 

 

 

 

Isabelle