Apprends moi l’amour

 

Apprends moi l’amour
A l’aube du premier jour
Fait naître en moi les sensations
De la lave en fusion.

Je maquillerai habilement mes yeux
Pour que tu te noies dans leur bleu
Sur ma bouche, un rouge acidulé
Pour que tu aies envies de la croquer.

Apprend moi l’amour
A l’aube du premier
Fait naître en moi les prémices
D’un superbe feu d’artifice.

Pour te séduire, mon sourire
Quand tes yeux ne pourront se retenir
De suivre mes courbes réveillées
Par l’intensité de tes regard appuyés

Apprends moi l’amour
A l’aube du premier jour
Fait naître en moi les pulsions
D’un volcan en pleine éruption.

Je vaporiserai quelques gouttes de parfum
Jusqu’au creux de mes seins
Et cette délicieuse odeur vanillée
Il te faudra venir la goûter.

Apprends moi l’amour
A l’aube du premier jour
Fait naître en moi les ardeurs
D’un cyclone dévastateur.

Pour te séduire, légèrement me vêtir
Un brin de transparence pour te faire défaillir
De la dentelle noire pour cacher les mystères
De la douceur de ma peau si claire.

Apprends moi l’amour
A l’aube du premier jour
Fait moi grimper l’échelle de Richter
Dans un sulfureux tremblement de terre.

Juchée sur des talons aiguille
Dévoilant la naissance de mes chevilles
Et des bas noirs galbant mes jambes fines
Pour que ton esprit me devine.

Apprends moi l’amour
A l’aube du premier jour
Fait naître en moi les vibrations
De nos deux corps en pleine action.

D’un regard, je s’aurai t’inviter
A laisser tes mains vagabonder
Sous ma robe où mon corps de femme
Attends que tu l’enflammes.

Apprends moi l’amour
A l’aube du premier jour
En moi, je veux que tu déclenches
Un raz de marée entre mes hanches.

Et dans l’immensité de nos plaisirs sans fin...
Je te laisserai maître de nos lendemains...

Isabelle Fluckiger Jachym