C’était un dimanche


C’était un dimanche comme aujourd’hui

Un beau soleil d’automne dans ma vie

Je voulais croiser ton regard

Et pouvoir défier le hasard.


A la même heure, en maquillant mes yeux

Je voulais que tu les trouves aussi bleus

Que lorsque tu plonges dans la mer

Cette couleur que tu préfères.


C’était un dimanche comme aujourd’hui

Je voulais espérer changer ma vie

Etre enfin face à mes rêves devenus réalité

Te sourire, te toucher et t’aimer.


A la même heure, en descendant les escaliers

La valise à la main, le pas mal assuré

Je forçais le destin pour aller vers toi

Qui ne m’attendait pas.


C’était un dimanche comme aujourd’hui

Il y a un an, ce n’est rien dans une vie

Je refais le si long trajet dans ma mémoire

Mais je sais malheureusement la fin de l’histoire.


A la même heure, en montant dans ma voiture

J’ai senti monter une bouffée d’air pur

Comme si la brise fraîche d’octobre qui s’achève

Me guidait vers les yeux verts de mes rêves.


C’était un dimanche comme celui-ci, un an avant

Seul mon stylo fait le parcours sur ce papier blanc

Mes souvenirs coulent comme l’encre noire

Unique vestige d’une illusion d’espoir.


A la même heure, aujourd’hui, je pense encore à toi

A l’envie que j’avais que tu me prennes dans tes bras

C’était un dimanche comme aujourd’hui…

Tu étais le soleil d’automne de ma vie.


isabelle