Dors mon amour, dors


Dors mon amour, dors

En silence, doucement s’est apaise ton corps

Et dans l’immensité de ce grand lit blanc

Nous nous aimerons bientôt comme avant.


Amour de jeunesse, fougue et ivresse

Un mariage rempli de belles promesses

Et l’attente d’une heureuse naissance

A combler nos espérances.


Dors mon amour dors

Tu sais, dans mes rêves je te vois encore

Me regarder, m’appeler, me serrer

Dans tes bras, pour des milliers d’années


Devenir la plus audacieuse des vestales

Pour te rejoindre sur ton piédestal

A la recherche de la perfection, les nuits

Où mes rêves s’imprègnent de tes gestes attendris.


Dors mon amour dors

Je te veillerai jusqu'à l’aurore

Dans mes pensées les plus profondes

Quand le temps loin de toi, égraine les secondes.


Nous n’avions pas demandé à être séparé

Seule sans toi, je ne vis que de regrets

A chaque soupir de mon âme blessée

Tu respires silencieusement à mes cotés.


Dors, mon amour, dors

Même s’il faut attendre des années encore

Avant que je puisse me reposer pour toujours

Dans tes bras, mon unique amour.


Tu as vu grandir notre enfant depuis les cieux

Je l’ai aimé, protéger pour deux

Aucun autre n’a pu te remplacer dans mon cœur

Qui crie tous les ans, sa lancinante douleur


Dors mon amour dors

Chaque jour je ferme les yeux un peu plus fort

Pour retrouver ton visage dans mes souvenirs

Et te voir de nouveau me sourire.


Tu restes l’unique homme de ma vie

A chaque minute, il me tarde ce jour béni

Où je sentirai ta main venir prendre la mienne

Pour m’emmener là où je serai éternellement tienne.


Dors mon amour dors

En silence fais moi une place contre ton corps

Et dans l’immensité de ce grand lit blanc

Depuis trente cinq ans maintenant…

je sais que ……….. tu m’attends.


Isabelle