Du bleu, du blanc et du rouge...

Bleue, notre planète vue de loin est un point lumineux
Blanche, la colombe qui vole dans les cieux
Rouge, la colère qui gronde dans nos esprits silencieux.

Nous avons tous notre manière de ressentir la douleur
D’avoir au fond de nous, cette sensation de peur
Ce n’est pas être égoïste de pleurer aujourd’hui
Le malheur qui frappe notre pays.

Pourquoi faire culpabiliser les cœurs meurtris
Qui ont besoin d’agiter un drapeau, allumer une bougie
Se reunir en pensée pour rendre un dernier hommage
Aux victimes, subitement entraînées vers l’ultime voyage.

Bleue notre planète est un bien si précieux
Blancs, les mouchoirs levés en signe d’adieu
Rouge , l’impuissance qui nous fait baisser les yeux.

Tous les jours sont commis des actes de barbarie
Terrorisme, génocide, famine, tout semble permis
A ceux qui tirent les ficelles, assoiffés de pouvoir et profit.
Quelques soient leurs idéologies, ce sont eux nos ennemis.

Ce n’est pas parce que nous pleurons « la France »
Que le reste du monde n’a plus d’importance
Ces élans de solidarité spontanés et sincères
Se rejoignent pour une seule et unique prière.

Que ce soit, ici ou ailleurs notre but est commun
Celui de trouver la paix, au bout du chemin
C’est d’accompagner les familles bouleversées
De toutes les nationalités...

Quelques soient les couleurs que nous arborons
Toutes ensemble, elles se mettent au diapason
Pour devenir l’écho de la lumière universelle
Qui recouvre les victimes innocentes de ses ailes

Bleue, la planète est la même pour tout être vivant
Blanc comme la pureté d’un regard d’enfant
Et rouge... dans nos veines coule ce même sang...

Le sang déversé par la haine, la mort et la souffrance
Sous le cri strident des ambulances...
Alors...
Laissez nous le peu que nous puissions faire
Pour les accompagner de nos prières... vers cette lumière...

Isabelle Fluckiger Jachym