La vie nous pousse à faire des choix, à chaque instant

On hésite,  pèse le pour, le contre, demande l’approbation

De sa famille, la société, … le bon sens, la raison

Hélas, on met de coté tous nos plus beaux sentiments.

 

Pourquoi se laisser envahir par la haine, cette souffrance exagérée

Aussi lourde à porter qu’une valise pleine de vieux souvenirs usagés

Qui font de chaque pas en avant, un effort bien trop fatiguant

Allez, Pose ta valise et laisse toi porter par la légèreté du temps….

 

Ferme les yeux, prend une inspiration puis écoute ton cœur

Crois moi, Lui seul bat au diapason du bonheur

 Car  c’est une musique divine qui descend du ciel,

Simplement…. pour te dévoiler l’essentiel….

 

La vie nous pousse à nous cacher derrière une apparence

Une carapace, être fort, ne jamais montrer ses émotions

Sauf dans les reality shows écœurants à la télévision

Il ne reste plus qu’à fermer la porte et pleurer en silence.

 

Pourquoi se laisser envahir par les doutes qui nous barrent le passage

Les réponses évidentes sont tels des cygnes dans leur envolées sauvages

Qui, instinctivement, partent ensemble pour la destination  idéale

Laisse toi guider par l’harmonie chatoyante des couleurs automnales.

 

Ferme les yeux, prend une inspiration puis écoute ton cœur

Crois moi, lui seul bat au diapason du bonheur

Car c’est une musique divine qui descend du ciel…

  1. Simplement.. Pour te dévoiler l’essentiel….

 

La vie est faite de toutes ces choses que l’on remet à plus tard

Celles que l’on ressasse certains soirs baignés par le  cafard

Où les «  si j’avais su, j’aurais du » s’invite dans votre jardin secret

Pour vous inonder pendant de longues années, de douloureux regrets.

 

Pourquoi se retrancher derrière les fenêtres opaques des convenances

Un pardon demandé ou accordé est il donc signe de faiblesse ?

Le courage se niche aussi dans la compassion l’empathie, la tendresse

Allez ouvre les volets et laisse passer la lumière éclatante de l’indulgence.

 

Je t’en prie,  oublie les qu’en dira t’on, laisse les parler

Tous ces êtres malheureux, blessés, qui n’ont pas su oser

Mais ne leur en veut pas trop, regarde seulement l’avenir

Et laisse leur, après ta décision finale, un dernier sourire….

 

Tout en fermant les yeux, avec une inspiration, en écoutant ton cœur

Car à présent,  tu sais, que lui seul, bat au diapason du bonheur…

Car c’est cette musique divine qui descend du ciel…

  1. Simplement.. Pour te dévoiler l’essentiel….

 

Isabelle Fluckiger Jachym