Elle rêvait de robe du soir


Elle rêvait de robe du soir

Dégoûtée, en se regardant dans le miroir

La femme aux rondeurs disgracieuses

Cachait qu’elle était si malheureuse.


On la disait joviale et amusante

Sociable et rassurante

Elle aurait préféré, c’est banal

Qu’on la qualifie de femme fatale.


Elle aurait aimé être top model confirmé

Sentir sur elle, des regards appuyés

Mais les hommes qui croisent son destin

Passent machinalement leur chemin.


Avoir la finesse d’une danseuse étoile

Des soupirants plein son carnet de bal

Sur son agenda, aucun rendez vous galant

Elle finit par en rire, c’est navrant.


On la disait intelligente et sérieuse

Responsable, fidèle et courageuse

Elle aurait préféré, c’est puéril

Qu’on la trouve seulement belle et futile.


Elle avait envie de parfum d’alcôve et de sensualité

Que les hommes se damnent pour l’approcher

Mais au petit jour elle se réveille, les yeux cernés

Par tous ces fantasmes inavoués.


Elle rêvait de robe du soir

Elle pleure devant son miroir

La femme aux rondeurs disgracieuses, en silence

Derrière un sourire factice, sauvera les apparences.


Isabelle