Etre amants

 

Etre amants, l’espace d’un moment

Kidnapper quelques mesures du temps

Savourer les caresses éphémères

Avant qu’elles ne deviennent poussière.


Un sortilège emporté par le vent de la passion

Nous entraîne vers un florilège d’émotions

Exaltés par son délicieux cortège de sensations

Il serait sacrilège de ne pas succomber à la tentation.


Etre amants, l’espace d’un court instant

Assouvir un fantasme impudiquement

Se moquer des conséquences, jouir du présent

Pur plaisir physique, aucun sentiment.


Se brûler aux pulsions de l’interdit, adultère ennemi maudit

S’embraser à son feu perpétuel qui nous envahit

Oublier les promesses d’amour et de fidélité

Dans un gémissement qui vous secoue tout entier.


Après le mariage, rester de merveilleux amants

A en connaître tous les recoins de ce corps enivrant

Dans le calice de l’amour, boire son élixir

Qui nous plonge dans le tourbillon du désir

 

Amants d’un jour ou de toute une vie

Parfaits inconnus ou couple tendrement uni

Le délicieux fruit de l’appel de la chair

Se savoure toujours depuis des millénaires.

 

Isabelle