Immortelle

 Immortelle dans ton regard où l’ombre cuivrée de l’envie

Plonge dans l’horizon irisé et limpide des rêves infinis

Je n’ai plus d’age, je ne suis plus qu’une femme unique

Qui brille dans tes yeux, d’une lueur magique………………..

 

Je ne suis plus que voiles et  soierie à la féminité universelle

Je ne suis plus que senteurs et parfums volubiles et sensuels

Aux couleurs sucrées, vanillées, fruitées, essence de cannelle

Textures onctueuses, délicates, précieuses gouttes de miel.

 

Immortelle dans ta voix teintée d’émotions quand tu m’appelles

Le temps n’existe plus,  il  s’évanouit lentement dans le ciel

De nos pensées enlacées  l’une à l’autre, une danse charnelle

Sous l’été brûlant où la fraîcheur se cache sous la tonnelle…………….

 

Je ne suis plus que drapés d’orient, bijoux ornés de diamant

Qui scintillent sur les plus grandes étendues des océans

Comme une brise légère avant la tempête, avant l’ouragan

Qui mettra nos cœurs à la merci des plus torrides éléments…………

 

Immortelle dans tes yeux où tes pupilles noires trouvent l’éclat

De mes idées les plus profondes nichées, cachées sous les draps

De mes désirs les plus fous, les plus absolus au point de non retour

Là, où  il n’existe plus qu’un dernier soupir pour réveiller l’amour…

 

Je ne suis plus que chuchotements sous l’esquisse de la passion

Déjà, je deviens symphonie philharmonique, la plainte d’un violon

Sous le contrôle de l’archet, je libère une à une toutes les expressions

De ma peau alanguie prête à plier sous  les plus intenses sensations……….

 

Immortelle dans ton regard, dans ta voix, dans tes yeux, dans ton coeur

Jusqu’à la nuit des temps, déjà notre amour s’endort à l’ombre du bonheur

Qui sourit de nos sentiments attendris,  en harmonie, à l’unisson

Qui battent sous les tambours de la mélodie des doux frissons.

 

Sous la voûte des espaces éternels,  une étoile veille pour aller chercher

Le premier de nous deux qui aura décidé, le jour venu, de s’envoler………….

Et l’autre viendra le rejoindre un peu plus tard, pour, ensemble continuer

La belle histoire qui venait juste de commencer………

 

Immortels, nous serons alors devenus tous les deux immortels

Bien au-delà des abysses de l’inconnu, un monde méconnu, irréel

À l’abri des siècles, des millénaires, le souffle de nos deux vies

Viendra rafraîchir le monde par la douceur de notre amour infini.

 

Isabelle Fluckiger Jachym