J'AI ARRETE DE FUMER

J'ai arrêté de fumer
Adieu les ambiances embrumées
Terminées les bouffées de désespoir
Que j'absorbais seule, certains soirs.

L'odeur de la cendre refroidie
Au réveil de matins devenus gris
Ne viendra plus agresser mon nez fragile
Et ressentir à nouveau les parfums subtils.

Vas-tu arrêté de fumer ?
Les soirs de solitude, égaré dans tes pensées,
entre tes lèvres cette cigarette à peine consumée
Ira mourir écrasée tout au fond du cendrier.

Les nuances de gris qui montent au plafond
Dessinent les rêves perdus de notre imagination
Nicotine, goudron, cendre, mélange toxique
S'envolent à jamais dans un ultime nuage carbonique.

J'ai arrêté de fumer
Jamais, je ne pouvais croire y arriver
La dépendance pendant toutes ces années
Avait fini par me faire oublier la réalité.

Et toi, qui est trop loin de moi
As-tu froissé ce paquet vide pour la dernière fois
L'habitude de contenir entre ses doigts, ce poison
Nous prive de plus amoureuses sensations.

J'ai arrêté de fumer
Oh ce ne fut pas si difficile, tu sais
Le plus difficile reste à réaliser
Il va falloir maintenant songer
A arrêter aussi de ...t'aimer.

Isabelle Fluckiger Jachym