J'écris l'amour et je l'écrirai toujours
De l'aube jusqu' au lever d'un nouveau jour
A corps perdu, à mots confus
Je couvrirai le silence de mots défendus.

Vivre l'amour dans le brasier de tes yeux
Quand le diable en toi, joue le jeu
De la tentation qui marque ma peau docile
En attente de tes caresses habiles.

J'écris l'amour et je l'écrirai encore
De la nuit tombée à la rosée de l'aurore
A cris étouffés à mots à demi censurés
Je couvrirai le bruit de paroles osées.

Sentir l'amour sous le bout de tes doigts
Quand nos soupirs mélangés se noient
Dans la découverte du plaisir de nos mains
Qui se cherchent sans fin.

J'écris l'amour et je l'écrirai à jamais
Sous le givre de décembre ou la canicule de juillet
A corps meurtri, à mots interdits
Je blanchirai la nuit de murmures exquis.

Me contempler, sensuelle, dans ton regard
Quand tes pupilles excitées font miroir
Etreintes décuplées, m'abreuver du sel de peau
et nous envoler ensemble dans un même sursaut.

J'écris l'amour et je l'écrirai toujours
De mon premier souffle à mon dernier jour
Faire vivre les plus intenses sensations
Simplement du bout de mon crayon.

isabelle FLUCKIGER Jachym