A vous frères humains, je vous envoie ce message

Une bouteille jetée à la mer juste avant le naufrage

Quelques mots éparpillés lancinants qui résonnent

Dans un murmure qui s'envolent au vent de l'automne.

 

Que ceux qui vont mourir demain ou prochainement

Essuient leurs larmes et expliquent aux enfants

Pourquoi notre terre si riche devient un cimetière

Malgré les chants d'amour et les prières.

 

A vous frères humains, de perpétuer ce message

Au-delà de l'océan, à travers les nuages

Pour qu'une pluie de pensées d'amour et de fraternité

S'abattent sur les contrées, mêmes les plus reculées.

 

Que ceux qui vont donner la vie, demain ou prochainement

Retroussent leurs manches pour donner à leur enfant

Un monde de jardins fleuris, des prairies, du soleil dans les cœurs

Le matérialisme et l'égoïsme n'ont jamais apporté le bonheur.

 

A vous frères humains de m'accompagner à distribuer ce message

Dans toutes les villes, les villages, et laisser dans notre sillage

Un parfum d'espoir, de bienveillance, et de délivrance

Pour notre si belle terre qui s'asphyxie dans la souffrance.

 

Que ceux qui vont naître demain ou prochainement

N'écoutent pas toutes les sottises des sois disants « grands »

Que l'innocence de l'enfance qui, hélas peu à peu se tarit

Reste le berceau de la sagesse qui illuminera leur vie

 

A vous frères humains, je vous écris ce message

Une carte postale griffonnée à la hâte, lors d'un voyage

Pendant une escale dans la tourmente et la douleur

Devant la misère qui gangrène les peuples qui ont peur.

 

Que ceux qui vont mourir demain ou prochainement

Que ceux qui vont donner la vie réfléchissent sérieusement

Pour que tous ceux qui vont naître puissent être accueillis

Par un sourire qui respire toute l'immensité de la beauté de la vie.

 

A vous frères humains, de continuer avec moi, ce message

A travers l'univers, l'infini, à travers les ages....

Pour que le cadeau que nous a fait notre créateur avec bonté

Puisse tourner autour du soleil en paix toute une éternité.

 

Vingt neuf octobre deux mille huit, lieu «  la terre »

Planète minuscule perdue dans l'univers

Un message d'une terrienne à ses semblables humains

Pour que le soleil se lève encore sur d'heureux lendemains.................. Isabelle