Marin océanographe, j’ai parcouru tous les océans

L’appel de la mer sous les vagues du vent

J’ai vogué jusqu’au bout du monde, pour faire partager

Ma passion pour les fonds sablonneux et les préserver.

 

 

Et le Calypso, mon fidèle navire m’entraîne

Là, où les plus grosses tempêtes se déchaînent

Là, où la nature, forte et fragile, est reine

Là, où on croirait entendre le chant des sirènes.

 

 

Je suis né le onze juin mille neuf cent dix en France

Ma vie est faite de recherches et nombreuses expériences

Pour la plongée sous marine le scaphandre autonome

Et faire découvrir les paysages inexplorés à tous les hommes.

 

 

Et le Calypso, sur la grande bleue, voyage

Avec mon équipe, nous vous avons ramené des images

Du monde du silence, du monde où l’être humain

Ne peut, pas encore, saccager avec ses mains.

 

 

Je suis un défenseur de la nature, je suis un homme de paix

De l’harmonie de la terre et de ses plus beaux secrets

Percés au centre de ses eaux où elle nous a offert

Les chants des baleines, la beauté de ses mystères.

 

 

Avec mon bonnet rouge, j’ai bravé les éléments

Sur la pellicule, j’ai immortalisé l’écume et ses géants

Requins, dauphins et toute la faune aquatique

Ce monde méconnu fantastique et féerique.

 

 

Et le calypso, mon fidèle navire croise au large des continents

Ma patrie est le soleil qui se mêle avec la mer à son firmament

Une osmose intemporelle que l’homme ne pourra jamais salir

Sous peine, de s’auto détruire, de tout anéantir.

 

 

J’ai quitté ce monde en mille neuf cent quatre vingt dix sept à Paris

Je vous offre en héritage la passion de toute ma vie

Un témoignage pour la nature en danger qu’il faut protéger

J’ai essayé de vous la présenter et de vous la faire aimer…..

 

 

Et le Calypso, mon fidèle navire, m’appelle

Vers d’autres horizons, des horizons éternels

Là où je vous attends, au fond des océans de la galaxie

Là où murmure la beauté de l’infini…………….

 

Isabelle Fluckiger Jachym