Poursuis tes rêves....(renové)

Quand les soupirs se dressent comme une brume opaque
Sur les murs, où les espoirs déçus laissent les marques
Des cœurs brisés aux initiales enchaînées qui s’effacent
Et le temps les étouffent, puis peu à peu, les remplacent.

Poursuis tes rêves... ne les laisse pas s’envoler
Comme une feuille d’automne qui finit de danser
Sur le sol d’un matin de novembre, mouillé
Pour enfin mourir épuisée, complètement décharnée

Retrouve en toi l’enfant innocent, plein de vie
Avec des projets à réaliser, mélange de raison et folie
Ne laisse pas la peur et les doutes te barrer la route
Ferme la porte derrière toi, une bonne fois pour toute.

Poursuis tes rêves... ne les laisse pas sombrer
Dans le puits des ténèbres pour l’éternité
Garde dans ton cœur le courage d’aller plus loin
Même si le brouillard te cache le chemin.

Quand au matin le réveil te pousse hors de ton lit
Qu’il faudra affronter le froid et la grisaille de la pluie
Emmitouflé dans le carcan de la société où l’argent
Te force à délaisser pendant des heures, parents et enfants...

Poursuis tes rêves... ne les laisse pas s’évaporer
Au dessus de la casserole comme des larmes de buée
Qui coulent sur les années qui passent et viennent ternir
Le ciel de ton avenir et tant de merveilles à découvrir.

Quand les autres ne comprennent pas tous tes émois
Même si tu sors du rang, que tu hésites, fais un pas
Toi seul sais au fond de ton cœur le pourquoi de tes sentiments
Le sang qui jaillit dans l’intensité de ses battements.

Alors poursuis tes rêves... ne les laisse pas mourir
Regarde autour de toi, même si la nuit cache ton sourire
Tends une main et ferme les yeux si tu le veux
Ecoute ma voix, tu vois, nous sommes deux....

Deux et même plusieurs car beaucoup d’autres viendront
Pour donner le meilleur d’eux même et envelopper l’horizon
De pensées positives, d’amour et cette pincée de passion
Pour qu’éclore au grand jour, la bonté, la chaleur la compassion

En poursuivant nos rêves, sans être obligé de rien,
Ensemble nous avons besoin de peu, pour faire de demain
Un monde où chacun trouverait ce qu’il a besoin
Sans convoiter les biens de ses voisins.

Oui je sais, ce monde utopique est trop beau
Mais j’aimerais croire que mes mots trouveront l’écho
D’âmes courageuses et pleine de bonne volonté
Pour poursuivre ensemble ce rêve de paix et de fraternité

Isabelle Fluckiger Jachym