Un électron libre

 

Tu es un électron libre, tu défies le vent

Tu te moques des ravages du temps

Tu t’adaptes, rien ne te touche vraiment

Même l’amour….


 

Le travail est juste une source de revenu nécessaire

On ne te retient pas avec des heures supplémentaires

Les signes extérieurs de richesse, le luxe, t’indiffèrent

Seules te plaisent, les beautés de notre mère la terre.


 

Tu es un électron libre, tu voles au firmament

Sans attache, sans valise, un minimum de sentiments

Sans passé, sans avenir tu suis le présent

Sans amour….


 

La gloire, la réussite, tu les laisses pour les ambitieux

Tu erres dans le ciel d’une galaxie qui brille de mille feux

A la recherche des chemins qui mènent à cette vérité

Que tant d’autres avec toi, ont commencé à chercher.


 

Tu es un électron libre, tu joues avec les éléments

Plongé dans le grand livre du savoir comme un enfant

Tu t’ennuies de la routine, des obligations du moment

Même de l’amour….


 

Cet amour que tu diffuses avec réserve et sagesse

La passion charnelle, ses dérives et ses faiblesses

N’entrent pas dans ton monde conçu de raison

L’ivresse des sens et sa folie se perdent au bout de l’horizon.


 

Je suis un électron libre, je défie le vent

Je me moque des ravages du temps

Je m’adapte, rien ne me touche vraiment

Sauf l’amour….


 

Le travail est juste une source de revenu nécessaire

On ne me retient pas avec des heures supplémentaires

Les signes extérieurs de richesse, le luxe, m’indiffèrent

Seules la pensée, les grandes émotions me retiennent sur terre.


 

Je suis un électron libre, je vole au firmament

Sans attache, sans valise, en évitant les sentiments

Sans passé, sans avenir, je suis le présent

Malgré l’amour….


 

 

 

 

La gloire, la réussite, je les laisse pour les ambitieux

J’erre dans le ciel d’une galaxie qui brille de mille feux

A la recherche des chemins qui mènent à la communion des âmes

A la connexion ultime, au commencement… un homme et une femme.


 

 

 

Je suis un électron libre, je joue avec les éléments

Plongé dans le grand livre de la passion comme un enfant

Je m’ennuie de la routine, des obligations du moment

En rêvant d’amour….


 

 

Cet amour que je diffuse avec réserve et sagesse

La passion charnelle, ses dérives et ses faiblesses

Restent enfermés dans ma vie parallèle, bannie de raison

L’ivresse des sens et sa folie m’emportent au bout de l’horizon.


 

 

 

Nous sommes des électrons libres, nous défions le vent

Nous nous moquons des ravages du temps

On s’adapte, rien ne nous touche vraiment

Sans attache, sans valise nous volons au firmament

Aurons nous assez de volonté en nous et de force, cependant

Pour préserver, au-delà du présent, au-delà du temps

…. Notre amour.